Partenaires  

Ville de BergeracRCmagUSB OmnisportJ2L ImmobilierLes MousquetairesLoxamTop OptionsDomaine La Grande BorieRcmag VintageIntermarchéVM MatériauxFVRCNégo-matPUM PlastiquesTridome
   

Menu Equipement  

   

Identification  

   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

   

 moto1 a   Comme pour l’automodélisme radiocommandé, il existe des modèles électriques et des modèles thermiques, avec les avantages et les inconvénients inhérents à chacun. Pour les thermiques : tous les plaisirs (?) du moteur à explosion : bruit, puissance, vitesse, sensations, odeurs, mais tous les problèmes liés au moteur thermique et nécessité  de posséder le matériel adéquat : carburant, démarreur, chauffe-bougie... 

     Les modèles électriques ont les avantages de la facilité d’utilisation, le silence et la propreté. Ils ont de bonnes performances (supérieure aux thermiques). Ils sont économiques si on reste dans le standard. Ici, on ne trouve que du 1/8°. Mais là aussi, nécessité de matériel adapté : chargeur, accus de propulsion, etc…

     La technique des motos RC ne date pas d’hier. C’est dans les années 1970 que les premiers modèles apparurent. De marques japonaises, à l’échelle 1/6, ils s’apparentaient à de belles maquettes mais ils étaient très difficiles à maîtriser.

     Dans les années 1980, de nouvelles techniques, innovantes, ont permis l’apparition de nouveaux modèles dont le pilotage était plus facile. Toujours construites à l’échelle du 1/6ème, et associées au mode de propulsion électrique encore peu puissant à l’époque, ces motos ne firent que de brèves apparitions au cours de démonstrations, le plus souvent lors de courses autos.

moto1 b                

     C’est vers 1985, qu'un nouveau modèle, créé en Italie, à l’échelle 1/4,  plus imposant, fit son apparition. Il était équipé d’un moteur thermique de voiture RC. En France,  des amateurs de motos commencèrent à s’intéresser à cette catégorie et une première course fut même organisée lors d’un championnat de France autos. Mais peu de candidats vont suivre car cette machine utilisait une technologie trop lente, son comportement dynamique était mou et son efficacité toute relative. En parallèle une moto électrique venue du japon, à l’échelle 1/8ème, de conception très maquette, donna de bons résultats mais son développement fut limité en intérieur dans les pays asiatiques.

     Demi-échec, les motos RC restèrent longtemps des modèles d’exception et de démonstration, pilotées par de rares amateurs et leur développement fut confidentiel.

     Il faudra attendre 1994, pour découvrir une nouvelle génération de motos RC à l’échelle 1/5ème, à propulsion électrique ou thermique et avec un système de direction  proche de la réalité. En provenance d’Italie , ces motos très rapides et relativement faciles à piloter, permirent l’essor de courses de motos RC.

     L’apparition de la motorisation par moteur brushless et des accus lippo sonnera l’avènement de la catégorie et lui donnera ses lettres de noblesse, car désormais tout était permis. Divers constructeurs mirent sur le marché des nouveaux modèles de machines plus performants et plus évolués. Les courses furent plus nombreuses en Italie, en Angleterre, Espagne et Allemagne. Elles gagnèrent ensuite toute l’Europe et bien sur la France.

moto1 c                                      

     L’esprit de compétition et l’émulation permirent d’organiser un championnat du monde comme toutes les autres catégories de voitures RC. En 2006, l’Angleterre innove dans cette série en réunissant les meilleurs pilotes européens et quelques uns d’autres continents. Puis l’Italie organisera son championnat du monde. Puis ce fut en 2008, l’Espagne avec de plus en plus de pilotes. En 2009, ce fut le tour de l’Allemagne et 2010, l’année de la France.

     Il a été organisé début Août 2010 à Grenoble par la RACG . 133 motos étaient présentes à ce mondial (43 en stock bike, 71 en suoper bike et 19 nitro) pour 12 pays européens (Italie, Grande Bretagne, Espagne, San Marin, Suisse, Allemagne, Grèce, République tchèque, Portual, Belgique, Danemard et France). Parmi eux se trouvait notre ami Pascal, qui a fait connaître le modélise moto dans notre Club, et à qui cette rubrique est dédiée. 

     La moto RC est une moto de piste, à l’image des motos GP 500, elle est conçue pour la vitesse sur un circuit en bitume. Une seule échelle, le 1/5ème, et trois catégories officielles :

     La catégorie STOCK BIKE :

     Ce sont des motos à propulsion électrique dont le seul moyen de freinage est le frein électrique du variateur, donc sur la roue arrière seulement. Le poids minimum est de 1800 grammeset la puissance des moteurs est limitée.

    La catégorie SUPER BIKE :

     Ce sont toujours des motos à propulsion électrique, mais aucune limite n’est imposée, si ce n’est la tension des batteries. C’est dans cette catégorie, qui autorise les meilleures performances, que l’on voit le plus de pilotes dans les compétitions.

     La catégorie NITRO BIKE :

     Ce sont des motos à propulsion thermique, en général avec des moteurs utilisés sur les voitures RC. Ces motos sont un peu moins performantes que les super bikes, C’est la catégorie qui se rapproche le plus des vrais motos de courses à l’échelle 1, avec le bruit, l’odeur et la fumée (pour les amateurs seulement !).

moto1 d

         moto1_g

     Actuellement, de nouveaux mocèles en provenance principalement des Etats-Unis, et uniquement en version électrique, ont fait leur apparition sur le marché loisirs : les motos TT. Malgré des réglages plus précis et une prise en main plus délicate, un bel avenir semble promis à cette catégorie.

moto1 j                moto1 i

 (Sources VHRC.fr, modelpro, Racg, nantesracingclub)

Cyra0